L’APPEL DES SOLIDARITÉS

Comme l’a évoqué Jean-Luc Mélenchon dans sa « Revue de la Semaine  (épisode #22) » du 23 avril, Nicolas Hulot et près de 80 ONG œuvrant contre la pauvreté et les conditions de vie indignes, pour la protection de la planète, pour la solidarité internationale, la défense des libertés et des droits humains, le droit des femmes, pour la jeunesse, les personnes discriminées et exclues, les personnes en situation de handicap, pour une démocratie pour et par tous et toutes, ont lancé un Appel pour les Solidarités.

appelsolidarites.png

Dans son appel Nicolas Hulot précise :

« La majorité des crises que nous vivons ont pour origine un déficit de solidarité. Parmi les principaux déficits de solidarité, il y a la fraude fiscale, qui représente chaque année davantage que le déficit du budget de l’état français (60 à 80 milliards d’euros par an). Tout le monde parle d’équité et de solidarité, mais comment partager la richesse, quand elle se concentre dans les mains de quelques-uns ? La violence latente n’est pas née par hasard. Si nous aspirons à des relations pacifiques, il faut changer de focus et faire que les solidarités deviennent le premier critère dans le choix politique. »

Je vous appelle bien sûr, comme l’a fait Jean-Luc Mélenchon, à être le plus nombreux possible à signer cet appel.

Dans cette même « Revue de la Semaine #22 », et en résonance directe avec cet appel, Jean-Luc Mélenchon a évoqué une manifestation qui a eu lieu le mardi 21 mars, à l’appel du collectif « Morts de la rue », qui nous alerte sur ce drame humain, des gens qui meurent dans la rue, chaque année, en France, 5e plus grande puissance mondiale. Et cela n’est plus possible !

Le collectif a rendu un dernier hommage à ces 500 personnes mortes ainsi en 2016, et leur a rendu ce minimum de dignité, que leur nom soit cité une dernière fois. Jean-Luc Mélenchon nous fait remarquer que personne n’a parlé de cet évènement dans les médias, si ce n’est La Croix, qui a consacré 2 pages de son journal, pour citer ces noms.

Je finis cet article, en rappelant une phrase entendue au meeting de Jean-Luc Mélenchon du Mans, en janvier, et qui m’a particulièrement marqué : « Nous ne voulons plus vivre notre bonheur personnel au milieu d’un océan de malheur ». Je crois que cette phrase devrait résonner en chacun de nous, en particulier dans une période où nous avons la responsabilité de faire un choix, de faire le choix, pour la société que nous voulons construire et léguer à nos enfants. Nous, nous ne voulons plus que l’individualisme, la compétition entre chaque individu et la quête de toujours plus de richesses, soient les seules valeurs résiduelles qui subsistent à l’avenir, dans notre société.

Texte de l’Appel des Solidarités que vous retrouvez sur le site Internet :

« À celles et ceux qui ont l’impression que quelque chose ne tourne pas rond.
À celles et ceux qui ne se sentent pas bien représenté(e)s, ni écouté(e)s.
À celles et ceux qui vivent une réalité en décalage avec celle qu’on voit sur les écrans.
À celles et ceux qui continuent de s’entraider là où on nous dit qu’il faudrait se replier. À lutter contre la discrimination et l’exclusion. À protéger la nature que d’autres veulent détruire, surexploiter ou épuiser.
À celles et ceux qui sont parfois envahi(e)s par un sentiment d’impuissance ou de désarroi.
À celles et ceux qui se croient seul(e)s à penser comme ça.
À celles et ceux qui ne s’empêchent pas de rêver que, peut-être, il n’est pas trop tard pour changer de cap. Et que ça, c’est déjà commencer à changer le monde.
À celles et ceux qui considèrent que notre destin est ce que nous avons en commun. Que la solidarité, c’est résister ; et construire l’avenir. Qu’ensemble, nous formons une force immense que rien ne peut arrêter.
À celles et ceux-là, nous adressons l’Appel des Solidarités. L’Appel à se rassembler, se compter, pour que les 5 caps des Solidarités guident toute action et toute décision politique dans le prochain quinquennat.

Nous avons un énorme pouvoir, faisons le savoir.
Les associations font l’Appel.

L’Appel des Solidarités

Répondons Présents !

Nous avons un énorme pouvoir, faisons le savoir.
Je réponds Présent!
À l’Appel des Solidarités. »