La France insoumise pour une Santé publique et gratuite!

Depuis les années Chirac, ces biens communs que sont la SECU et l’hôpital public sont attaqués par les politiques de Santé successives des gouvernements Sarkozy et Hollande. Aujourd’hui, Emmanuel Macron s’apprête à porter le coup de grâce à un service public de la santé que le monde entier nous envie depuis la libération en 1945.

L’hôpital public aujourd’hui souffre de l’austérité et de la marchandisation qui créent un manque de moyens humains et matériels, volontairement mis en œuvre dans l’espoir de rendre « productive » une activité qui ne devrait pas avoir ce but. Les postes non-renouvelés, les rappels sur les congés, les changements de rythme de travail, le travail de nuit, le travail en 12h par défaut d’une meilleure organisation ou parfois du simple respect du Code du Travail, la pression institutionnelle, l’infantilisation des personnels, les fermetures de lits malgré l’afflux toujours constant de patients, sans compter la violence et l’agressivité de certains patients, sont autant de choses qu’ont à subir les personnels soignants.

Toutes ces méthodes déjà éprouvées (Orange/France Télécom…) produisent hélas les même effets : perte du plaisir de travailler, augmentation des burnout et des longs arrêts… ainsi que des suicides. L’hôpital public ne tient plus que par les personnels qui y travaillent et qui ont le soucis quotidien de prendre en soins humainement les patients en souffrance physique et/ou psychologique et qui tiennent pour leur collègues qui craquent. Mais jusqu’à quand tiendront-ils?

Nous aurons tous, pour une raison ou une autre, à un moment de notre vie, besoin de soins hospitaliers. Assurons nous que les personnels qui y travaillent aient la force de s’occuper de nous.

Les candidats de la France insoumise, avec l’Avenir en commun comme programme, proposent de rétablir un système de santé complet, qui couvre tout le territoire et n’oublie personne :

  • En développant la prévention grâce à un plan national de prévention des maladies liées à la pollution, aux pesticides, à l’alimentation, à la consommation de drogues et d’alcool, à la souffrance au travail et au stress et en rétablissant une vraie médecine du travail,
  • En améliorant l’accès au soins par le remboursement à 100% des soins prescrits : les soins et appareils dentaires, optiques et auditifs seront gratuits. Les tarifs des lunettes baisserons. Les personnels des mutuelles seront intégrés à la Sécurité Sociale,
  • Avec un Pôle public du médicament pour baisser les prix et protéger la recherche médicale de la spéculation financière des laboratoires pharmaceutiques,
  • En abrogeant la « Tarification à l’acte » qui met les hôpitaux en concurrence (sic) et la Loi Santé qui démantèle les structures de soins de proximité au profit de GHT eux aussi concurrents entre eux.

Nous mettrons fin à la privatisation de la santé et à l’intrusion du privé dans le domaine public tout en développant des soins de haute qualité grâce à l’augmentation de la capacité d’accueil dans les hôpitaux et au recrutement de médecins, infirmiers et aide-soignants pour faire de l’hôpital public un service de haute qualité médicale et humaine.

Une politique de santé publique et préventive adaptée aux besoins de tous, quel que soit l’endroit où l’on vit et quels que soient ses revenus.

 


L’équipe de Stéphane Vidal.